Cake à la pistache et à l'huile d'olive, topping à la fleur d'oranger

Publié le par Chris

 

Toppingc.jpg

 

Comme je vous le disais dans mon précédent billet, la veille de faire ma rentrée, il me fallait du réconfort…non pas que je n’aime pas mon boulot (attention, il se pourrait que certaines collègues me lisent :) ), bien au contraire, mais même si on adore son boulot, malgré tout on adore encore plus les vacances, non ? Et puis je savais que j’allais devoir redémarrer sur les chapeaux de roue, le mois d’octobre étant un mois crucial en section jeunesse de bibliothèque (comprenez : les classes commencent à débarquer et les accueils de classe ça se prépare et pas qu’un peu, en tout cas lorsqu’on est consciencieux ou lorsqu’on ne veut pas se retrouver devant 25 têtes blondes à dire « bon alors, qu’est-ce que je vais bien pouvoir vous raconter aujourd’hui…euh… ». Et puis d’autres choses sont venues s’ajouter aussi).

Bref, j’en étais où ? Au réconfort oui. Allez savoir pourquoi, le réconfort passe souvent chez moi par un bon gâteau moelleux et crémeux, au goût plutôt doux, et si possible pas trop long à préparer parce que le réconfort, ça n’attend pas.

En rentrant de vacances, j’ai eu un vague souvenir d’une recette de cake à la pistache aperçu dans le dernier numéro de Saveur (enfin je crois) feuilleté à la bibliothèque d’Annecy (bah oui, une bibliothécaire digne de ce nom va toujours visiter les bibliothèques des villes qu’elle traverse. Il y en a ce sont les églises, d’autres les bibliothèques). Je me suis dit que ce n’était pas une mauvaise idée un cake à la pistache mais que ça manquait furieusement de crème ou de quelque chose d'approchant, tout en ayant en tête que pistache et fleur d’oranger, c’est toujours à tomber. Finalement, j’ai opté pour un topping bien crémeux à base de mascarpone et franchement, c’est complètement addictif le topping à la fleur d’oranger ! Et pour le cake, j’ai fait à ma façon, n’ayant pas la recette sous les yeux.

 

Cakec.jpg

 

Ingrédients pour 1 cake de 26 cm de long – 20 minutes de préparation, 45 minutes de cuisson et 30 minutes de congélation

 

- 3 œufs

- 130 g de sucre de canne blond

- 12,5 cl d’huile d’olive

- 150 g de farine

- 100 g de poudre d’amande

- 1 sachet de poudre à lever

- 100 g de pistaches crues émondées + 1 petite poignée de pistaches grossièrement concassées

- 2,5 cuillères à soupe d’extrait naturel d’eau de fleur d’oranger (ou 3 pour 250 g de mascarpone)

- 150 g de mascarpone, ce qui vous permet d’obtenir une fine couche de topping sur l’ensemble du cake (ou 250 g, soit le pot entier, si vous êtes au bout du rouleau et que vous voulez un topping bien épais, bien bien réconfortant, comme sur la photo)

- 30 g de sucre blanc fin (ou 50 g pour 250 g de mascarpone)

 

Partc

 

Préchauffer le four à 180°C.

 

Dans une jatte, battre les œufs avec le sucre de canne jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

 

Ajouter l’huile d’olive et 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger puis bien mélanger à nouveau.

 

Tamiser ensemble la farine, la poudre d’amande et la poudre à lever. Incorporer l’ensemble à la préparation aux œufs.

 

Mixer les pistaches jusqu’à obtention d’une poudre encore un peu grossière et les incorporer à la pâte. Bien mélanger.

 

Tapisser un moule à cake de papier cuisson et verser la pâte.

 

Répartir sur le dessus les pistaches concassées et enfourner pour 45 minutes environ. Vérifier la cuisson en enfonçant une lame de couteau au milieu du cake. Celle-ci doit ressortir légèrement luisante.

 

Laisser totalement refroidir et démouler.

 

Pendant ce temps, verser le mascarpone, le sucre fin et le reste de fleur d’oranger dans un bol et mélanger le tout pas trop longtemps. Placer le topping au congélateur pendant 30 minutes pour qu’il se fige et soit plus facile à appliquer sur le cake.

 

A l’aide d’une spatule ou d’une cuillère à soupe, étaler grossièrement le topping sur le dessus du cake, faire chauffer le thé et déguster.

Ca a du bon la rentrée !

 


Publié dans Desserts

Commenter cet article

Citron 28/10/2010 15:53



Quelle combinaison d'ingrédients!


J'ai déjà essayé une recette de pain aux grains de chocolat noir, à l'huile d'olive et au romarin. Délectable.


Je m'empresse de faire l'essai de celle-ci.


Mille mercis!



veb 26/10/2010 23:08



J'aime les tranches réconfort nappées du pot entier de mascarpone, faut ce qu'il faut. Bien cordialement



chloe 26/10/2010 11:38



Un cake tres appetissant !



M 20/10/2010 19:56



humm j'en prendrais volontié un petit bout!! j'adore la pistache



Fillededécembre 19/10/2010 08:56



"Bref, j’en étais où ? Au réconfort oui. Allez savoir pourquoi, le réconfort passe souvent chez moi par un bon gâteau
moelleux et crémeux, au goût plutôt doux, et si possible pas trop long à préparer parce que le réconfort, ça n’attend pas." Je te rassure, c'est tout le monde !!! Loooooooooool


Sinon, ne travaillant pas comme, malheureusement, nombre d’entre nous, ça fait quand même quelque chose, la rentrée !
Moi, quand, après 1 mois de vacances (oui, c’est comme ça dans la boîte de mon homme, un mois de vacances pour tout le monde. Ce qui n’est pas pour me déplaire à tout vous dire !!!), mon
homme fait sa rentrée, c’est dur pour lui mais c’est encore plus dur pour moi !!! Après un mois idyllique (par exemple, cette année, c’était franchement de très bonnes vacances !!!),
voir mon homme quitter la maison … Arfffffffff bon bref, tout ça pour dire que la rentrée c’est difficile pour tout le monde ! Et encore je n’ai aps d’enfants ! Mais je suis sûre que
lorsque ce sera le cas, ce sera terrible quand je les laisserais à l’école début septembre !!! Je sais bien qu’il le faut et je ne voudrais surtout pas que mes enfants restent à la maison et
n’aillent pas à l’école (ouhalalalala non non non ! ) mais je sais aussi que les parents ont un gros pincement au cœur le jour de la rentrée de leurs petits choux (même pas
conscient !!!)


Excusez-moi, j’espère ne pas vous avoir mis la larme à l’œil … Looooooool