Lundi 21 mars 1 21 /03 /Mars 11:13

Maintenant, c'est ici...

Par Chris
Ecrire un petit mot - Voir les petits mots
Vendredi 11 mars 5 11 /03 /Mars 08:36

Cheesecake2c-copie-1

 

Aujourd’hui, point de grand discours mais un délicieux cheesecake, frais, crémeux et léger…

Je n’ai fait que copier cette recette, adaptée de celle-ci. Il s’agit d’une cheesecake composé d’une base biscuitée aux petits beurres, d’une crème légèrement citronnée au St Morêt, le tout surmonté d’une bonne couche de Lemon curd sans beurre au pavot. Et oh surprise, ce lemon curd m’a totalement conquise ! Quant à la substitution de la crème sure par le mélange de Loukoum crème-lait-citron, cela fait parfaitement l’affaire.

Si je devais apporter mon petit grain de sel (ou plutôt de sucre), je dirais que vous pouvez mettre un peu plus de sucre dans la crème au fromage et un peu plus de beurre dans la base aux biscuits mais c’est vraiment pour dire quelque chose…

 

Cheesecake1c-copie-1.jpg

 

 

A bientôt pour une grande petite surprise qui, je l’espère, vous plaira !


Par Chris - Publié dans : Desserts - Communauté : 1...2...3...Miam Miam
Ecrire un petit mot - Voir les petits mots
Lundi 7 mars 1 07 /03 /Mars 14:49

 

Je n’ai pas trouvé mieux que cette juxtaposition étrange pour parler de deux choses qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre et qui me feront nécessairement passer du coq à l’âne, à moins qu’entre-temps, une géniale transition des plus spirituelles me vienne à l’esprit mais j’en doute…d’autant que le premier sujet, un film, est un sujet  pour ainsi dire jamais évoqué ici. D'ailleurs, pourquoi parler de ce film précisément, je ne sais pas trop si ce n'est que le roman dont il est issu est un de ceux qui m'ont le plus bouleversée de toute ma vie...

 

Never let me go est l’adaptation cinématographique d’Auprès de moi toujours, un roman de l’excellentissime, du chef-d’oeuvresque Ishiguro.

aupresdemoitoujoursCok.jpgAuprès de moi toujours m’avait profondément secouée, tant par son sujet, terriblement dérangeant, que par l’écriture qui laisse penser que c’est la conscience en train de se souvenir, ou plutôt d’essayer, qui parle, avec ce que cela suppose d’hésitation, de balbutiements, et bien sûr d’oubli. Si vous regardez bien, la plupart du temps, lorsqu’un écrivain met en scène un personnage qui se souvient, c’est très souvent un personnage qui se souvient « très bien » si je puis dire, c’est à dire que sa mémoire semble absolument intacte et l’événement émerge dans celle-ci comme s’il se passait en fait sous les yeux de celui qui se souvient. Si on y réfléchit deux secondes, ce n’est pas du tout crédible ! Lorsqu'on se souvient de quelque chose, quel que soit ce quelque chose, on se rend rapidement compte de ses limites, de la « perte » induite par le temps qui passe. Même si on pense se rappeler parfaitement d’un événement, dés que l’on sort de son strict cadre, on arrive vite dans un désert ou en tout cas dans une forêt fort dépeuplée !

Bref, tout ça pour dire qu’Ishiguro est je crois le seul écrivain que j’ai lu qui est capable ou qui cherche à retranscrire la vérité du souvenir, à savoir la perte qu’il a subi et sa dimension fragmentaire.

never_let_me_go.jpgJ’attendais donc l’adaptation d’Auprès de moi toujours avec une certaine excitation même s’il est bien connu qu’on est toujours déçu lorsqu’un livre est porté à l’écran…et j’ai déjà effectivement vécu ce genre de déception.

En fait, je n’ai pas été déçue. Le film a fait des choix particuliers de narration et de mise en scène qui, loin de dénaturer le livre, l’éclaire sous un jour nouveau. Certes, la profondeur psychologique est en partie occultée, certes il joue un peu sur le pathos, bien plus que dans le livre où il en serait presque absent, mais je dirais que c’est le cinéma qui veut ça…

Les acteurs sont excellents, Carey Mulligan en tête, alors que je ne l’aurais pas du tout imaginée dans ce rôle. Bon, Keira Knightley, j’ai toujours eu du mal, rapport à sa moue qu’elle duplique d’un film à l’autre…

Par contre, soyons clairs, l'affiche est nulle...


En fait, je pense que la plupart des gens, qu’ils aient lu le livre ou pas, pense que cette histoire n’est pas crédible. Je ne vous expliquerai pas trop pourquoi si ce n’est qu’il y a presque aucun signe de révolte et que cela peut bien évidemment surprendre…je crois qu’à partir du moment où on voit cette histoire comme une métaphore de notre société actuelle, hypothèse accréditée par la fin du film, son réalisme (sa lucidité, appelez ça comme vous voudrez) ne peut que faire froid dans le dos…


Vitres

 Et comme la transition ne vient pas, je délaisse le coq pour passer à l’âne comme prévu avec un velouté de topinambour bien réconfortant…..ah mais ça y est, je l’ai ma transition…Never let me go est un film foncièrement déprimant donc en rentrant du ciné, un bon bol de cette soupe de topinambour mettra du rose et des paillettes dans vos yeux (bon, je ne sais pas trop comment c’est chimiquement possible mais je n’ai pas dit que ma transition devait être scientifiquement vraie :))


 

Soupe de topinambour au gorgonzola et amandes grillées (sorry pour la photo moche...)

 

Topinambourc.jpg


 Ingrédients pour 4 personnes – 20 minutes de préparation

 

- 2 topinambours épluchées et coupées en dés

- 3 petites pommes de terre, type « ratte », épluchées et coupées en dés

- 1 L d’eau

- 1 cube de bouillon de légumes bio

- 50 g de gorgonzola ou de taleggio

- 20 g d’amandes émondées

- Sel, poivre

 

Faire cuire les pommes de terre. Réserver.

 

Faire cuire les topinambours dans le litre d’eau avec le cube de bouillon.

 

Pendant ce temps, faire griller les amandes à sec dans une poêle (bien surveiller car ça colore très vite). Les concasser grossièrement à l’aide d’un pilon et d’un mortier. Réserver.

 

Lorsque les topinambours sont cuites, ajouter les pommes de terre, le fromage et le poivre. Mixer le tout. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

 

Répartir la soupe dans des assiettes ou des verrines et parsemer d’amandes grillées.

Servir aussitôt.

 

Par Chris - Publié dans : Soupes et gaspacho - Communauté : passionnés de cuisine
Ecrire un petit mot - Voir les petits mots
Vendredi 4 mars 5 04 /03 /Mars 08:56

Il y a quelques temps, je vous avais parlé de mon gros coup de cœur pour ce livre en vous conseillant de tester sa soupe aux oignons nouveaux comme un nuage :


FumikoKonoc 

Ce livre n’en finit pas de m’inspirer en même temps qu’il m’émerveille. Il faut être sacrément douée pour parvenir à mêler si bien dans chacune de ses recettes simplicité et originalité…simplicité parce que bien souvent il y a assez peu d’ingrédients et qu’ils sont cuisinés sobrement, et originalité parce que l’association est toujours surprenante, novatrice. Le livre se compose de plusieurs chapitres qui illustrent chacun une époque particulière de la vie de Fumiko Kono, une étape nouvelle dans l’élaboration de sa personnalité culinaire. Les photos sont épurées, comme la mise en page, mettant ainsi en valeur la beauté des aliments. Un bijou je vous dis !

Ce velouté mousseux, à la saveur si délicate, devrait vous en donner une preuve supplémentaire…

 

Citronnelle1c.jpg

Ingrédients pour 6 personnes – 10 minutes de préparation et 25 minutes de cuisson

 

- 600 g d’oignons blancs des Cévennes (ou d’oignons nouveaux, à défaut)

- 1 combava (citron vert thaïlandais) non traité ou 1 citron vert non traité

- 3 tiges de citronnelle fraîche

- 20 cl de lait de coco

- 60 cl de lait demi-écrémé

- 14 cl d’huile neutre

- 3 cuillères à soupe d’eau

- 2 cuillères à café de fleur de sel

 

Eplucher et émincer les oignons. Emincer finement les tiges de citronnelle.

 

Dans une casserole, mettre l’huile et 3 cuillères à soupe d’eau, puis ajouter les oignons et 1 pincée de fleur de sel.

 

Laisser cuire doucement à couvert pendant 15 à 20 minutes, en remuant de temps en temps, pour obtenir une fondue sans coloration.

 

Saler avec le reste de fleur de sel. Ajouter la citronnelle émincée, le lait et le lait de coco puis porter à ébullition sur feu doux. Arrêter la cuisson dés l’ébullition.

 

Mixer cet appareil jusqu’à l’obtention d’une consistance veloutée et passer au chinois.

 

Servir avec le zeste râpé de combava parsemé sur le velouté au dernier moment.

 

Il n’y a plus qu’à fermer les yeux et à se laisser emporter par cette douceur…

 

Citronnelle2c.jpg

Par Chris - Publié dans : Soupes et gaspacho - Communauté : petites douceurs culinaire
Ecrire un petit mot - Voir les petits mots
Dimanche 27 février 7 27 /02 /Fév 11:20

Indianfoodc.jpg

 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, tous les plats indiens ne requièrent pas 3 heures de préparation, ni des ingrédients complètement dingues et donc introuvables.

Il y a des petits plats du quotidien qui demandent juste quelques épices qu’on a en général dans ses placards lorsqu’on cuisine un peu et quelques dizaines de minutes de préparation, le temps que les arômes se diffusent (dans le plat et dans la maison…).

Le ghee éventuellement, beurre clarifié utilisé quasiment dans tous les plats indiens, vous obligera à aller dans une épicerie indienne, à moins que vous ne le fabriquiez vous-même. Dans ce cas, je vous conseille d’aller faire un tour ici, le ghee n'aura plus de secret pour vous et vous verrez que ce n'est pas très compliqué à obtenir.

Vous pouvez toujours le remplacer par du beurre mais honnêtement, le ghee a une saveur vraiment inimitable qu’il serait dommage d’amputer au plat que vous préparez.

Pour les Parisiens ou Franciliens, la plupart des épiceries indiennes sont concentrées dans le 10ème arrondissement et notamment rue du Faubourg St Denis. Le ghee a l’avantage de se conserver très longtemps (plusieurs mois, voire 1 an, dans une boîte hermétique placée au frigo) donc l’achat d’une boîte assez conséquente ne doit pas vous faire peur.

 

Le aloo matar est une sorte de curry de petits pois et pommes de terre très parfumé (et relevé) de l’Uttar Pradesh.

 

Indianfood2c.jpg

Ingrédients pour 4 à 5 personnes – 30 minutes de préparation

 

- 500 g de pommes de terre pelées, lavées et coupées en petits dés

- 150 g de petits pois frais ou congelés

- 2 oignons moyens râpés

- 1 cuillère à café de curcuma en poudre

- 2 cuillères à café de graines de cumin

- 3 cuillères à café de gingembre frais râpé

- 4 cuillères à soupe de ghee

- 1 cuillère à café de piment en poudre (moins si vous n’aimez pas les plats trop épicés)

- 2 cuillères à café de graines de coriandre

- 3 cuillères à café d’ail réduit en purée

- 4 tomates pelées, épépinées et coupées en gros morceaux (je vous conseille de les prendre en bocal)

- 2 cuillères à soupe de coriandre fraîche hachée

- 25 cl d’eau

- Sel

 

Faire chauffer le ghee dans une cocotte et y faire griller les graines de coriandre et de cumin jusqu’à ce qu’elles exhalent leur parfum.

 

Ajouter les oignons, le gingembre et l’ail et les laisser prendre une couleur légèrement dorée à feu moyen.

 

Ajouter les poudres de curcuma et de piment et mélanger.

 

Ajouter la tomate et la coriandre hachée, saler et laisser réduire un peu à découvert sur feu moyen.

 

Verser dans cette sauce les petits pois et les pommes de terre. Bien mélanger pour qu’ils soient imprégnés de sauce.

 

Ajouter 25 cl d’eau, couvrir et laisser cuire environ 15 minutes, le temps que les légumes soient tendres. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

 

 

Gulab lassi ou lassi à la rose

 

Indianfood3c.jpg

C’est trop booonnn !!!

 

Ingrédients pour 4 personnes – 5 minutes de préparation

 

- 4 yaourts nature

- 20 cl de lait

- 10 cl de sirop de rose

- Quelques pétales de roses pour décorer

 

Dans le mixeur, mélanger le yaourt, le lait et le sirop de rose.

Placer au frais quelques instants avant de déguster.

 

Les proportions sont assez subjectives...certains aiment le lassi bien crémeux, d'autres plus liquide et avec un goût de rose plus ou moins prononcé. On peut donc réajuster la quantité de lait et de sirop de rose comme on le souhaite.


Par Chris - Publié dans : Plats - Communauté : Â nos recettes
Ecrire un petit mot - Voir les petits mots

Le blog de Chris

  boite aux lettres            

 

 

   

Retrouvez-moi dans...

Cocottes  Verrines-copie-1

 

Un grand merci à toute l'équipe de 750g et aux éditions Solar.

L'intégralité des bénéfices est reversée à Action contre la faim.

Retrouvez-moi sur...

Ma Page sur Hellocoton

 

Blogs à Croquer     

 

 

 

 

 

Recettes de cuisine

 

recettes de cuisine

Suivez le fil !

  • Flux RSS des articles

Recommander

Goûté !

Basiquessauces.jpg

Lu !

plein-nord.jpg

  bouche bouche bouche

Voici le roman des laissés pour compte, des enfants de la misère sociale dans une Amérique dénuée de repères. Un monde où seule une icône de cinéma peut réconforter mais où, paradoxalement, la tendresse peut encore surgir au milieu de la violence qu'on cherche à fuir. Poignant.

Classique !

Ne-tirez-pas-sur-l-oiseau-moqueur.jpg

Attention chefs-d'oeuvre !

aupres-de-moi-toujours.jpg vestiges-du-jour

la-naissance-de-la-tragedie_couv.jpg   autumn.jpg

9782130562733.jpg fort-comme-la-mort.jpg

Le-convoi-de-leau.jpg      naufrages1.jpg

on-n-y-voit-rien.gifLa-Part-de-l-autre.jpg

vide-plein.jpg vie est ailleurs

neige.jpg

 

 

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés